SALENTO... DÉLICIEUSEMENT VÔTRE

Pubblicato il

Terre de frontières bordée par deux mers, avec des kilomètres de côte, où des plages de rêve font place à des criques secrètes et à des falaises à pic. 

En quelques mots… Pourquoi délicieusement vôtre ? Tout simplement parce que le Salento a tout pour plaire ! Terre d’origine des vins Primitivo et Negroamaro mais aussi terre du bien manger, elle surprend aussi par ses nombreux paysages divers et variés entre oliviers millénaires, menhirs antiques, églises baroques, plages paradisiaques,… le tout entre deux mers que sont l’Adriatique et le Ionique. Le versant ionien, de Marina di Pulsano jusqu’à Santa Maria di Leuca est une suite perpétuelle de rochers et de sable mais aussi de zones maritimes protégées et de forêts de pins d’Alep sans oublier les villas et les nombreux petits restaurants. Alors qu’au contraire la route côtière adriatique jusqu’à Brindisi en passant par Otranto offre des panoramas à couper le souffle et se remplit, la belle saison venue, d’anémones, de coquelicots et d’orchidées. Entre ces deux réalités des plus touristiques, il existe néanmoins un Salento caché, un Salento fait d’églises paléochrétiennes, de grottes et de moulins à huile hypogés. Faisant face à ce Salento, un Salento bien visible fait quant à lui de tours côtières et de pigeonniers, de dolmens et de menhirs faisant de celui-ci la jardin mégalithique le plus imposant d’Europe. Immergez-vous dans l’atmosphère suspendue entre le Moyen-Âge et l’Orient des onze villages de la Grèce Salentina et, par la suite, dans les villes qui appartiennent à ce que l’on appelle le “baroque mineur” tels que Nardò, Galatone et Galatina pour y observer des chefs-d’oeuvres comme la Basilique de Santa Caterina d’Alessandria. Puis, une fois ceci fait, dirigez-vous vers Lecce pour découvrir l’ineffable monde du baroque avec ses cloîtres, ses palais, ses boutiques de papier mâché, sa magnifique Basilique Santa Croce et sa Piazza Duomo. Pour les amateurs de bons vins, le Salento vous fera découvrir le Negroamaro et le Primitivo de Manduria. Le Salento ne s’arrête pas pour autant à ces nombreux trésors illustrés ci-dessus car ce vaste territoire contient d’innombrable demeures historiques, d’anciens remparts médiévaux, des magnifiques églises et places disséminées un peu partout. Au coucher du soleil, Brindisi vous proposera de déguster un apéritif assis à table de l’un des nombreux cafés sur le bord de mer Regina Margherita. Un ancien et important port qui fut deux mille ans en arrière l’une des grandes escales de l’Empire Romain et c’est également à Brindisi qu’à la fin du XIXème siècle que levait l’ancre la mythique compagnie Indian mail pour Bombay. 

Que voir durant vos vacances dans le Salento ? Lecce – Brindisi – Manduria – Dune di Campomarino di Maruggio – San Pietro in Bevagna – Torre Colimena – Primitivo – Francavilla Fontana – Oria – Latiano – Mesagne – Torre Santa Susanna – Negroamaro – Leverano – Novoli – Copertino – Nardò – Galatina – Casarano – Ugento – Poggiardo – Dolmen et Menhir – Corigliano d’Otranto – Melpignano – Martano – Sternatìa – Réserve Naturelle de l’État Oasis WWF Le Cesine – San Foca – Roca Vecchia – Otranto – Santa Cesarea Terme – Castro – Santa Maria di Leuca – Gallipoli – Parc Régional Naturel de Porto Selvaggio et Palude del Capitano – Porto Cesareo  

LECCE

Lecce, surnomée également la Florence du Sud, détient d’inombrable trésors qu’il serait difficile d’en faire une liste exhaustive. Avant toute chose, Lecce est une ville à visiter avec calme et à admirer. Parmi ses nombreux lieux, vous pourrez flaner sur la Piazza Duomo, véritable théâtre à ciel ouvert qui vous coupera le souffle en soirée grâce à des effets de lumière. À l’entrée de la place se trouvent des balustrades couronnées de statues de Saints avec en face l’entrée richement décorée du Duomo Maria SS. Assunta, le Vescovado avec sa grande loggia, le Palazzo del Seminario réalisé par Giuseppe Cino à la fin du XVIIème siècle. Surplombant la place à une hauteur de 72 mètres, le Campanile réalisé par Zimbalo. Une autre place de la ville historique est celle de Sant’Oranzo où se marie une série de styles architecturaux différents comme celui de l’époque romaine avec l’Amphithéâtre et la Colonne de Sant’Oranzo, apportée en l’honneur du Saint, ou du style gothique avec une logia renaissance. Un peu plus loin, Santa Croce, ancien Couvent des Célestins des plus richement décorés en éléments architecturaux comme des fleurs, des fruits, des figures mythologiques, des festons, des cornes d’abondance, des hommes s’alternant avec des figures zoomorphes,… Plus de 300 années de travaux, trois architectes, des centaines de symboles, trois portails, un riche balcon orné de 13 putti et la rosace avec trois archivoltes internes,… sont quelques uns des chiffres qui peuvent représenter à merveille cette complexité architecturale.  Enfin sur la liste des lieux à ne pas manquer à Lecce, vous avez le Musée Historique et le Musée de la Cartapesta (papier mâché). La Cartapesta est un art antique qui est maintenu en vie grâce à la tradition des artisans de cartapesta et renouvelée chaque jour par l’imagination des artistes locaux. De l’eau, de la paille, du plâtre, de la colle, du fil de fer et des feuilles de papier recycler, c’est tout ce qu’il faut pour donner vie à de véritables oeuvres d’art. Pour en savoir plus, rendez-vous au Château Carlo V qui contient en ses murs le petit Musée de la Cartapesta. Plus de 100 oeuvres y sont présentées des plus importants artistes de Lecce comme Caretta, Capoccia, Guacci, Errico, Pantaleo, Mazzeo, Indino, Malecore et Galluci. 

BRINDISI

Cité portuaire entre pierres antiques et traditions religieuses, Brindisi offre à ses visiteurs une succession de monuments à visiter dont la Cathédrale de San Giovanni Battista qui renferme en ses murs tant de siècles d’histoire… Cette dernière a vu se réunir les croisés en prière avant de lever l’ancre pour la Terre Sainte mais aussi Roger, fils de Tancrède, se faire couronner roi de Sicile en 1191, sans oublier Frédéric II qui sa maria en 1225 avec Isabelle de Brienne. Détruite en 1743 par un tremblement de terre, il ne reste aujourd’hui que son plan basilical à trois nefs et des fragments de pavement de mosaïques. Outre la Cathédrale, les deux châteaux de la vieille ville, l’un étant le Château Alfonsino ou de Mer et l’autre étant le Château Souabe ou de Terre. Le premier fut construit en 1445 sur ordre d’Alphonse d’Aragon et se compose de fortifications en tuffeau rouge et d’un fort pour loger les garnisons. Le second fut voulu par Frédéric II de Souave en 1227 comme sa propre résidence fortifiée. À la fin du XVème siècle, Ferdinant d’Aragon l’agrandit et le fortifia avec quatre donjons cylindriques et Charles V y ajouta d’autres murs d’enceinte. Pénitencier au XIXème siècle, depuis 1909 ce sont les bâtiments de la Marine. Pour terminer, l’Église de San Benedetto construite en 1089 et qui représente un bel exemple d’art roman avec un extérieur rythmé par une série d’arcades avec de petites fenêtres. Un beau cloître médiéval sur lequel donne un monastère de Bénédictines est à observer. 

MANDURIA

Ville messapienne entourée par d’imposantes fortifications mégalithiques observables durant la visite du Parc Archéologique. Descendez dans la Fonte Pliniano, endroit cité par Pline l’Ancien dans son ouvrage Historia Naturalis et qui se compose d’une énorme caverne naturelle où coule continuellement de l’eau à niveau constant. Ensuite, faites un tour dans le centre historique de la ville, entre les différents palais de style baroque, liberty et néoclassiques, jusqu’à arriverà l’Èglise SS. Trinita, à la Madonna del Rosario et au gheto juif du XVIIème siècle. Enfin, la visite de Manduria ne pourrait se terminer sans une visite au Musée de la Civilisation du fameux vin Primitivo.

DUNE DI CAMPOMARINO DI MARUGGIO

Un site important le long de la route côtière ionienne de Tarente où vous verrez défiler des collines de sable recouvertes de diverses raretés botaniques comme les genévriers marins et le thym en arbuste qui protègent les baies en contrebas des dunes. 

SAN PIETRO IN BEVAGNA

Baignez-vous dans l’eau glacée de l’estuaire du fleuve Chidro qui trouve son origine d’un profond cratère sous-marin et qui se jette en fin de parcours dans la mer. Quelques mètres plus loin, vous serez nez à nez à une tour originale datant de 1570 en forme de “chapeau de prêtre” (plan octogonale en étoile), à laquelle on a adossé au début du XXème siècle une église vouée à Saint Pierre. Ce dernier lieu à pour particularité de posséder une vasque baptismale en pierre volcanique que la tradition certifie comme lieu sacré paléochrétien. 

TORRE COLIMENA

Une tour magnifique en son genre constitué d’un impressionant escalier. Depuis 2000, elle abrite en ses murs le Musée de l’Association Nationale des Amis de la Céramique et où il est possible d’admirer une collection de pièces faites à la main allant du XVIIIème au XXème siècle. Allez jusqu’à la petite plage de sable fin que de hautes dunes couvertes de garrigue séparent de l’Ancienne Saline dei Monaci, zone humide de 25 hectares, Riserva Regionale Orientata depuis 2002 et où fond leurs nids aigrettes, flamants roses, échasses blanches et autres martins-pêcheurs. 

TERRE DU PRIMITIVO

Vous êtes sur la terre du Primitivo, le célèbre vin rouge charpenté et intense dans sa robe. Ce dernier accompagne à merveille fromages, soupes de légumes et grillades d’agneau. La Route des vins DOC Primitivo de Manduria et de Lizzano comprend aussi les communes de S. Giorgio Jonico, Pulsano, Leporano, San Marzano di San Giuseppe où vous pourrez également entendre quelques personnes parler encore l’albanais archaïque.  

FRANCAVILLA FONTANA

Une ville à ne rater sous aucun prétexter lors de la période de Pâques où vous pourrez assister aux rites de la Semaine Sainte, en particulier la Procession des Mystères qui consite en un cortège des pappamusci parcourant la ville constituée de palais historiques, comme le Palazzo Imperiali, d’églises et de cryptes.

ORIA

Messapienne elle aussi, la ville se dresse sur trois collines avec son Château, sa Cathédrale de Maria Santissima Assunta in Cielo, cette dernière riche en stucs et marbres polychromes, et son quartier juif où au XIème et XXème siècle y vivait une florissante communauté. Lors de la permière quinzaine du mois d’août, vous pouvez assister au Cortège Historique de Frédéric II où plus de quatre cents figurants en costume défilent dans les rues d’Oria aux couleurs des quatre quartiers et se clôturant par un tournoi au cours duquel ces équipes se disputent le très convoité palio (fanion de la ville). 

LATIANO

Depuis 1978, la Sagra ti li stacchioddi attire lors du premier dimanche du mois d’octobre, d nombreux gourmets. Sont mises à l’honneur, lors de cette journée, les orecchiette, appelées en dialecte stacchioddi, accompagnées de paupiettes de viande de cheval (brascioli) 

MESAGNE

Mesagne possède un magnifique château transformé durant le XVIIème siècle en une ravissante demeure de baron et aujourd’hui siège du Musée “Ugo Granafei” contenant d’importants témoignages de la culture messapienne. En entrant par la Porta Grande, partez à l’exploration de la vieille ville, un mélange de ruelles et de petites places. Entrez dans l’Église principale dédiée à tous les Saints et arrêtez-vous plce Orsini de Balzo sur laquelle se dresse de manière austère le Palazzo Cavaliere et l’Église de Sant’Anna. 

TORRE SANTA SUSANNA

Importante autrefois pour sa production d’huile comme en témoignent les importants moulins à huile hypogés, la ville permet de les visiter sur le Largo Moccia (à 5 mètres en-dessous du niveau de la rue) et où vous pourrez y observer une multitude de pièces, chacune avec d’anciens foyers, des vasques, des meules et des pressoirs. Une ultime visite à l’Église de San Pietro delle Torri, appelée Santa Maria in Crepacore, son origine est byzantine avec des restes de fresques anciennes. 

NEGROAMARO

C’est le nom d’un vignoble au fruit noir comme en confirme l’étymologie latine “niger” et gecque “mauros”. Un vin sombre, harmonieux et chaud dont le coeur de la production se situe dans la Plaine Messapienne dans le Haut Salento, de San Pietro Vernotico à Monteroni di Lecce, en passant par Cellino San Marco, San Donaci, Guagnano, Salice Salentino et Leverano, divers lieux possédant des caves plus qu’historiques. 

LEVERANO

Petit centre bien conservé où la majeure partie des choses que vous verrez vous semblera antique dont la Torre Quadrata pointant vers le ciel, érigée par Frédéric II, le Couvent et l’Église de Santa Maria delle Grazie. Leverano, c’est aussi la ville des fleurs et du vin et où, chaque année, est organisé en Novembre la rencontre Novello in festa (vin nouveau en fête). 

NOVOLI

Ne ratez pas le 16 mai à Novoli. À cette date, un gigantesque bûcher de fagots y est allumé (hauteur de 30 mètres). Il s’agit de la Fòcara en l’honneur de Sant’Antonio Abate. Processions, illuminations grandioses, spectacles de feux d’artifice, conférences, concerts, moments gatronomiques,… seront au rendez-vous !

COPERTINO

Ville originaire du Saint qui vole, San Giuseppe de Copertino, vous pourrez visiter l’église qui lui est consacrée dans le centre historique de la ville, sans oublier son lieu de naissance et le Sanctuaire de Santa Maria della Grotella où il vécut une grande partie de sa vie. Copertino possède également un majestueux Château normand-souabe qui fut repensé en 1540 par l’architecte Menga sur la demande des Castriota. Ce dernier possède trois grands fossés, quatre bastions angulaires et un beau portail de style catalan-durazzesco. À l’intérieur, ne ratez pas la Chapelle de San Marco. 

NARDÒ

Laissez-vous inspirer par le charme d’antant de cette ville et marchez-y sans but précis parmi les palais et les balcons en fleurs, les églises magnifiques et les cours secrètes. Piazza Salandra sera à vos yeux une véritable jubilation de l’art baroque et de l’art rococo. Vous serez portés de part et d’autre entre la Guglia dell’Immacolata (flèche de l’Immaculée), l’Église de S. Trifone, le Sedile (mairie), le Palazzo della Prefettura et la Fontana del Toro. À proximité, le Duomo avec le Crucifix noir du XIIIème siècle, le théâtre municipal et le Château des Acquaviva. 

GALATINA

Galatina, ville originaire de la fameuse Taranta (Tarantelle) dont la Chapelle de San Paolo est consacrée. Entre riches portails et églises baroques, se mélangent les dentelles les plus douces et les plus élégantes du rococo. Depuis la piazza San Pietro avec la façade monumentale de l’Église Principale, poursuivez la découverte de la Basilique de Santa Caterina d’Alessandria, de style roman-gothique. Cette dernière possède cinq nefs entièrement recouvertes de fresques, de sorte qu’après la Basilique d’Assise, elle est le second lieu le plus important pour ses cycles picturaux de l’école de Giotto. Le cloître du couvent, également recouvert de fresques, abrite le Musée de la Basilique de Santa Caterina. 

CASARANO

Un petit arrêt pour y visiter l’Église de Santa Maria della Croce, lieu de culte chrétien parmi les plus antiques du monde, véritable joyaux d’art avec ses mosaïques paléochrétiennes, ses fresques byzantines et gothiques. 

UGENTO

En prenant l’antique Ausentum, arrêtez-vous au Musée Municipale d’Archéologie et de Paléontologie qui se trouve dans l’ancien Couvent des Franciscains de Santa Maria della Pietà. Dans le cloître se trouvent les blocs de piere de la Tombe de l’Athlète. Toujours dans le parcours, visitez la Crypte du Crucifix et la Collection Adolfo Colosso. 

POGGIARDO

Lieu connu pour son Parc des Guerriers, site archéologique contenant des ruines d’un village messapien, situé entre Vaste et Poggiardo. Observez les vestiges des rempars mégalithiques, la Crypte de SS. Stefani, une cabane messapienne, la Nécropole du Vème et IIIème siècle avant Jésus Christ et les énormes représentations en fer de 5 guerriers messapiens. 

DOLMEN ET MENHIR

Giurdignano, Minervino di Lecce, Uggiano la Chiesa et Giuggianello représentent le jardin mégalithique le plus grand de toute l’Europe. De nombreux menhirs peuvent y être admirés dont le plus haut d’Italie, le San Totaro à Martano qui totalise 5 mètres 20 alors que le plus petit est celui de San Paolo à Giurdignano. À Minervino di Lecce, Li Scusi est le dolmen le plus grand du Salento. 

CORIGLIANO D’OTRANTO

Un joyaux architectural à admirer si vous êtes de passage dans la zone. N’y ratez pas le splendide Arco Lucchetti et unique dans son genre, le Château de’Monti. 

MELPIGNANO

Depuis un peu plus de quinze ans maintenant, chaque année, à la fin du mois d’août, une foule immense se rassemble devant les remparts du Convento degli Agostiniani afin de s’y abandonner au rythme du son envoûtant du célèbre concert de la Nuit de la Tarentelle. Il s’agit du plus grand festival européen consacré à la musique de tradition, dirigé par des chefs d’orchestre comme Sparagna, Zawinul, Copeland et Bregovic. 

MARTANO

Un des plus beaux centres de la Grecìa où vous pourrez y découvrir le Palazzo Baronale et l’Église Maria SS.ma Assunta. Comme tradition pâtissière, goûtez-y la “copeta” (nougat), les mustaccioli épicés (petits gâteaux), les figues aux amandes. Arrêtez-vous également au Couvent de Santa Maria della Consolazione où vous pourrez y acheter les célèbres liqueurs. 

STERNATÌA

Seule cité à avoir conservé l’usage du Griko et où les enseignes des boutiques sont dans les deux langues. Vous pourrez y admirer l’ancien Couvent des Dominicains avec sa façade marquée par des dentelles du portail et par une série de balcons. Le cloître intérieur est enrichi d’un beau puits. En sous-sol se trouve un réseau dense en galeries qui donnent vie à des moulins à huile hypogés.

RÉSERVE NATURELLE DE L’ÉTAT OASIS WWF LE CESINE

La Réserve Naturelle se compose d’une zone humide parmi les plus importantes du sud car elle accueille sus ses 620 hectars des espèces rares d’animaux et de végétaux. Au printemps, vous pouvez assister au vol de milliers de papaillons et, entre mai et juin, à la danse nuptiale des couleuvres. Terre d’accueil pour plus de 180 espèces d’oiseaux, le visiteur peut les parcourir à pied, à vélo ou à dos d’âne en partant du centre des visites de Torre-Masseria.

SAN FOCA

Petit village de pêcheurs avec sa Tour côtière du XVIème siècle et où les alentours se pressent pour y acheter le poisson frais du jour. Le lieu se prête également à la pêche touristique et sportive.  

ROCA VECCHIA

Plongez dans la mer vert émeraude qui embrasse la Grotta della Poesia et, sur les parois de la Pesia Piccola, admirez les symboles et inscriptions allant de l’époque protohistorique jusqu’au IIème siècle avant Jésus Christ. Une zone archéologique est également ouverte au public et qui va de l’âge du bronze moyen à la Renaissance. 

OTRANTO

Otranto où la Porte vers l’Orient est une des villes les plus fascinantes du Salento. Point le plus à l’est de toute l’Italie, vous serez surpris par son centre historique de grande beauté, son Château Aragonais et sa Cathédrale dell’Annunziata romane dont la façade est enrichie d’une rosace à 16 rayons du XVème siècle. En ce qui concerne cette dernière, c’est à l’intérieur que tout se joue avec un pavement de mosaïques du XIIème siècle du moine Pantaleone et qui représente l’arbre de la vie avec des scènes mélangeant le sacré et le profane. Avant de laisser Otranto derrière vous, faites un petit tour dans ses ruelles des plus atypiques et visitez la Basilique byzantine de San Pietro.

SANTA CESAREA TERME

Station thermale à la mode depuis 1899, profitez des vertus naturelles des bains de boue et des eaux sulfureuses de la grotte de la Gattulla, Solfurea, Fetida et Solfatara.

CASTRO

Une halte pour explorer la Grotta della Zinzulusa, appelée ainsi à cause de ses stalactites qui ressemblent à des chiffons pendus, en dialecte zinzulli. 

SANTA MARIA DI LEUCA

On y respire une athmosphère d’un autre temps avec l’imposant phare de 1864 mais aussi par sa Basilica della Madonna de Finibus Terrae, ses villas sur le bord de mer de style moresque, liberty, gothique et arabe dont les jardins s’ouvrent aux visiteurs en mai à l’occaion de Ville in Festa. À bord d’un bateau, découvrez les grottes entre les deux promontoires de Punta Meliso et Punta Ristola, comme la grotte Porcinara et du Diavolo.  

GALLIPOLI

Destination in pour ses très belles plages et ses établissements à la mode, de Lido Pizzo à Punta della Suina, jusqu’à la Baia Verde. Admirez le coucher du soleil qui teint de rose l’horizon de la mer. Mais Gallipoli, c’est aussi son Château Angevin, ses palais nobiliaires et ses églises le long de la Riviera Nazario Sauro. Pour finir, avant de quitter la cité portuaire, faites un tour par son marché aux poissons frais.

PARC RÉGIONAL NATUREL DE PORTO SELVAGGIO ET PALUDE DEL CAPITANO

Descendez par un sentier bordé de pins d’Alep pour arriver à une crique de galets s’ouvrant sur une mer entre vert et bleu. Admirez la Palude del Capitano pour ses raretés en matière botanique. 

PORTO CESAREO

Célèbre pour ses plages et sa mer cristalline, Porto Cesareo est une zone protégée avec une très grande richesse quant à ses fonds marins qui contiennent de nombreuses pièces archéologiques, comme les colonnes gréco-romaines à quelques mètres seulement de la côte.